top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAur&va Motorsport

Toujours 2ème de l’Europe !

Les dernières semaines n'ont pas été de tout repos pour les équipes participant aux courses de GT4 en France et en Europe. Les compétitions se sont succédées sans beaucoup de pauses, avec une chaleur intense tant dans l'air que sur la piste, et particulièrement... à l'intérieur des voitures. Nous avons, avec CODE RACING DEVELOPMENT, traversé diverses péripéties, cependant, l'Alpine A110 GT4 #36 conserve sa place en deuxième position dans les classements Pilotes et Team Pro-Am en GT4 European Series. Les performances notables démontrent que tant à Boulazac que dans les coulisses, les efforts continuent d'être intensément déployés !



Évolutions et rebondissements : notre aventure en GT4 European Series

Avec Loïc Villiger nous avons constitué un duo d'une cohésion remarquable et d'une efficacité redoutable au sein du team dès le début de la saison 2022. Depuis 2020, je guide Loïc, qui est arrivé dans les GT4 European Series, dépourvu de toute expérience de compétition de haut niveau, obtenant ainsi le statut Bronze décerné par la FIA. Cependant, derrière le volant de l'Alpine préparée en Dordogne, le pilote suisse dans la trentaine s'est avéré incroyablement rapide. Il a été promu au statut Silver, ce qui a entraîné l'application d'une pénalité de temps. Partant de 10 secondes à Monza, elle est passée à 25 secondes à Spa-Francorchamps, ce qui a logiquement conduit Loïc à jeter l'éponge. Espérons que ce ne soit qu'un adieu temporaire !


Par conséquent, il a fallu rapidement me trouver un nouveau coéquipier en plein milieu de l'année. L'opportunité de m’associer avec l'ancien champion français de la FFSA GT3, Jean-Bernard Bouvet, pour la deuxième moitié de la saison s'est présentée, l'équipe a rapidement saisi cette chance. Âgé désormais de 54 ans, le pilote originaire du Perche peut se targuer d'un palmarès impressionnant avec cinq titres nationaux en monoplaces et en voitures de tourisme, quatre en GT dans les séries VdeV ou Ultimate Cup Series, et... neuf participations aux 24 Heures du Mans !


« Il n’a bien sûr pas été possible d’organiser des essais privés » indique celui qui est monté sur le podium de la catégorie LMP675 dans la Sarthe en 2002. « J’ai découvert l’équipe à Misano. Je connaissais l’Alpine mais d’un team à l’autre, les méthodes de travail et de réglages sont souvent très différentes. J’ai fait mes premiers tours en pneus neufs directement en qualification ce qui ne m’a pas facilité la tâche. Au niveau de la voiture, j’étais un peu perturbé au début par une pointe de survirage, de l’entrée du virage à la reprise des gaz. Mais Antoine connait très bien l’auto et cette tendance a été éliminée. Chez CODE Racing, on a vraiment affaire à des pros, ils sont très calmes, chacun sait ce qu’il a à faire et l’ambiance est très bonne. En tant que pilote, je me suis tout de suite senti très bien. »


Rendez-vous à la rentrée sur le circuit d’Hockenheim pour continuer d’avancer malgré cette déconvenue émanant de l’organisateur à notre égard, on ne sait qu’aller de l’avant et être combatif !

101 vues

Comments


bottom of page