Un relais exemplaire à domicile malgré un abandon.

 

 

Antoine Leclerc peut être fier de son week-end « à domicile » même si celui-ci s’est soldé par un abandon après son passage de relais à son co-équipier Jérome D’Ambrosio à cause d’un problème mécanique. Après avoir qualifié sa voiture en 7ème place, devant la voiture sœur, le Français dut se contraindre à prendre le départ de la 7ème ligne du fait d'une pénalité, jugée plutôt sévèrement par tous, son meilleur temps ayant effectué juste au moment de la sortie du drapeau rouge. Mais par la suite le pilote de la Bentley GT3 n° 8 du team M-Sports n’a eu de cesse de démontrer l’étendue de son niveau de performance en remontant 8 places pendant son relais avec une grande maîtrise saluée par son équipe et les spectateurs présents.

 

 

En arrivant sur le circuit ensoleillé du Paul Ricard au Castellet vendredi matin, Antoine Leclerc se sentait un peu comme « à la maison ». Seule manche du Championnat Blanpain Endurance Series à se jouer dans l’hexagone, le Français était bien décidé à rendre hommage à ses compatriotes venus nombreux le soutenir. Les essais libres de la matinée s'effectuèrent studieusement: "C'était avant tout une séance de réglages pour préparer la course. Nous avons volontairement fait chacun un long run pour évaluer la dégradation des pneus et travailler sur la balance de l'auto". A partir de 15 heures débutaient les pré-qualifications :" Jérome et Duncan se sont concentrés sur le peaufinage du set-up pour la course et de mon côté sur ma préparation pour la qualif qu'il avait été décidé que je fasse. J'étais confiant pour le lendemain:  la voiture répondait très bien"

 

Le samedi matin pour les qualifications, Antoine était ainsi désigné pour faire le dernier run permettant de définir la position de la Bentley n°8 sur la grille de départ en début de soirée. Dès les premiers tours, il se place dans la haut du tableau et affiche le temps de 1.57.957 le plaçant 7ème au départ. Malheureusement un drapeau rouge était présenté juste avant qu'il ne franchisse la ligne d’arrivée et hors du champ de vision d'Antoine. "J'étais derrière la Nissan n°80 dont l'aileron m'empêchait de voir à cet instant."  La direction de course ayant décidé d' appliquer le règlement à la lettre, le Français se retrouve pénalisé (ainsi que le pilote Nissan) et relégué à la 14ème place pour prendre le départ à 19H15.

 

En fin d’après-midi, Antoine placé sur la 7ème ligne a des envies de revanche: "Prendre le départ est un exercice que j'adore. J'étais sur-motivé malgré ma position sur la grille. L'équipe m'avait  donné la responsabilité du départ, je me devais d'être à la hauteur". En effet il exécute un départ fulgurant qui lui permet de gagner 5 place dès le premier virage Ne se contentant pas de cela, le Spinalien part à l’attaque immédiatement pour récupérer une nouvelle place au tour suivant et se retrouver 8ème. Par la suite il prend le dessus sur la Mercedes n°84 puis sur l'Audi n°26 et au 3/4 de son relais fait un dernier dépassement sur la Ferrari n°333 et affiche la Bentley n°8 à la 6ème place avant de passer le relais à Jérome D'Ambrosio. " J'ai attaqué fort dès le début puis après avoir passé la Ferrari, j'ai choisi de tempérer pour préserver mes pneus et pouvoir garder de la performance jusqu'à mon retour au stand".

 

Après une heure de course, Antoine rend la voiture à son co-équipier belge Jérome d’Ambrosio. Mais peu de temps après son entrée en piste et suite à un magnifique dépassement sur l’Audi  pilotée par Stéphane Ortelli, Jérome D’Ambrosio, alors 5ème, est contraint d’abandonner suite à un problème de transmission qui le stoppe net dans son bel élan.

 

C’est très frustré que le trio de la Bentley n°8 devait assister dans les stands à la fin de la course. Mais les visages ont très vite retrouvé leur sourire quand la voiture-sœur n°7 remportait pour la seconde fois une manche du Championnat. "Je suis déçu pour notre trio car nous avions le rythme pour aller sur le podium qui était vraiment à notre portée. Grande satisfaction de voir Bentley à nouveau sur la première marche, bravo à tous ! . La prochaine épreuve des 24 heures de Spa est très spécifique, nous allons continuer à travailler jusqu'à l'épreuve avec l'envie de voir nos efforts enfin récompensés !"

 

 

Prochaine épreuve les 26 et 27 juillet : 24 Heures de Spa.

Téléchargez le communiqué en PDF
CP A. Leclerc - Blancpain ES - Paul Rica
Document Adobe Acrobat 809.7 KB
www.prmdriving.com/
www.prmdriving.com/


       @antoinleclerc
@antoinleclerc