30 juillet 2014.                  "Mes 24 heures de Spa "

 

 

Le Français Antoine Leclerc a vécu sa 5ème participation aux "24 heures de Spa" au sein de l'écurie M-SPORT BENTLEY au volant de la voiture # 8 et raconte son édition 2014 :

 

"Je suis arrivé lundi soir avec l'ensemble du staff Bentley qui allait participer à leurs premières "24 heures de Spa". J'ai passé mon premier dîner en compagnie de mon ami et conseiller Marc Duez, triple vainqueur à Spa et 8 fois second de cette épreuve mythique. Son point de vue à l'approche d'une telle épreuve est toujours le bienvenu.

Le lendemain, mardi, a été une journée consacrée aux diverses vérifications techniques et administratives. Nous avons participé à notre premier briefing et peaufiné les derniers ajustements dans la voiture.

Le mercredi matin c'est la machine humaine qui été sollicitée. J'ai effectué 2 heures de training avec le coach et les 5 autres "Bentley boys". Au programme : cardio, stretching, étirements...et comme à l'habitude, un bon moyen de souder notre équipe de 6 pilotes au service de la même cause : honorer la marque Bentley.

L'après-midi, sous un soleil radieux,  nous avons rejoint la parade au coeur de la ville. Cette Place Royale de Spa accueillant les 61 voitures en compétition devient un lieu magique où nous avons la possibilité d'échanger avec le public et les fans sans restriction. Toutes ces marques d'affection de la part de ces amoureux du sport automobile sont une belle récompense pour nous.  La parade c'est aussi l'un des rares moments où nous pouvons côtoyer nos futurs adversaires de piste et échanger nos impressions, partager notre passion et cette envie commune de nous battre aux avants-postes à l'approche de l'épreuve qui nous réunit. Ma fin de journée se termine dans une brasserie typique de la ville avec mes 2 co-équipiers, mon ostéopathe et mon attachée de presse. Derniers instants de détente avec une dégustation de glaces (ne dîtes rien à notre nutritionniste !) et coucher tôt .

Jeudi, je sais que les choses sérieuses commencent et la tension se fait sentir au sein du team. Avec la séance d'essais libres de la mi-journée, nous sommes concentrés à faire une séance de travail intensif même si celle-ci est malheureusement écourtée par un drapeau rouge. En début de soirée, lors des pré-qualifs nous continuons à "dérouler" et Jérome se prépare à effectuer les qualifications à venir.

A l'issue de la première qualif, nous avons été frustrés de ne pas pouvoir démontrer notre potentiel en finissant à la 39ème place. Nous avons malheureusement subi le trafic et la sortie de deux drapeaux rouges. Les qualifications de nuit ne pouvaient nous permettre d'améliorer avec une piste qui s'était refroidie et nous savions alors que nous aurions beaucoup de travail à faire en course le samedi  pour remonter sur nos adversaires.

Le vendredi, ne participant pas à la superpole, nous nous sommes concentrés en briefing à nous préparer au mieux pour le lendemain. Il avait été convenu, la semaine passée, que je prendrai cette fois encore le départ, un exercice que j'affectionne particulièrement. Je savais que l'enjeu était encore plus important à Spa et j'étais fier d'avoir cette responsabilité et la confiance renouvelée du team pour cette mission.

Le samedi, au moment du départ, placé à la 39ème place, je décide d'être incisif mais prudent. Je savais la course longue et je me devais de ne pas prendre de risques inutiles, j'ai donc conservé ma place de départ pour m'attaquer à cette longue remontée vers le haut du tableau. Mais au second tour, j'ai été stoppé dans mon élan par une Porsche qui m'a braqué dessus alors que j'étais à l'intérieur. Résultat : l'arbre de direction est tordu et je dois rentrer au stand. Les mécaniciens ont fait un travail remarquable pour remettre en état la voiture mais j'ai perdu 15 minutes et 6 tours, je repars dernier à la 61ème place! Nos espoirs de finir dans le top 5 sont désormais anéantis mais je reprend la piste motivé à démontrer mes capacités à me battre. Tout au long de la course Jérome, Duncan et moi n'avons rien lâché. Nous voulions amener la voiture le plus haut possible et n'avons eu de cesse de remonter sur la grille. C'est à la 17ème place que nous avons passé le drapeau à damiers avec la satisfaction de voir notre voiture et la voiture-soeur n°7 à l'arrivée. Malgré la frustration du résultat qui ne reflète pas notre travail, nous sommes heureux d'avoir fini la course avec ce team qui se présentait pour la première fois aux 24 heures de Spa. Good job M-SPORT et BENTLEY ! Nous avons ensemble beaucoup appris de ce meeting, nous avons une super voiture, un super équipage et déjà l'envie d'être à l'année prochaine pour revivre cette épreuve mythique.

Merci à mes sponsors, amis et famille pour leur soutien et leur présence à mes côtés jour et nuit !

Quelques jours de repos et je vais rejoindre le staff à l'usine M-SPORT avant de vous donner rendez-vous pour le dernière épreuve de la saison en Allemagne sur le Circuit du Nurburgring du 19 au 21 septembre".

 

 

Téléchargez le communiqué de Presse
CP A. Leclerc - Blancpain ES - 24 H Spa.
Document Adobe Acrobat 638.9 KB
www.prmdriving.com/
www.prmdriving.com/


       @antoinleclerc
@antoinleclerc